3 Choses à savoir sur la phase folliculaire

par Podcast

Est-ce que vous êtes dans cette période du mois où vous vous sentez bien ? Où tout s’éclaire comme par enchantement ? Je suis sûre que vous connaissez ça tous les mois. C’est souvent juste après tes règles ou en tout cas sur la fin de tes règles que ça se passe. Juste  après les premiers jours parfois délicats, un petit peu difficiles où il y a encore des douleurs menstruelles. Après ces quelques jours, tout à coup il y a une espèce de regain d’énergie qui arrive et on se sent de mieux en mieux. Vous rentrez alors tout simplement dans la phase folliculaire qu’on appelle aussi la phase pré-ovulatoire. C’est le printemps intérieur. C’est l’archétype de la jeune fille. C’est un moment extrêmement apprécié dans notre cycle. Aujourd’hui nous allons voir quelles sont les trois choses essentielles à savoir sur la phase folliculaire 

Les pouvoirs naturels de la pré-ovulation

Vous allez pouvoir certainement les identifier en vous disant c’est ça “c’est comme ça que je me sens”. Ce qui est génial c’est qu’ils sont en nous sans faire aucun effort. Ça vient tout seul. Ça fait partie du cycle. Ça fait partie de notre pouvoir en tant que femme. Ils font partie de ce fameux féminin sacré, de cette femme sauvage qui est en chacune de nous. 

Alors les pouvoirs naturel de la pré-ovulation sont :

  • La concentration : bizarrement on a envie de se concentrer. On a envie d’avancer. On est bien. On est focus.
  • La motivation et l’enthousiasme : vous avez envie de faire des choses. En même temps, vous avez cette énergie, cette sève qui monte et vous êtes super contente pour un rien que ce soit dans votre vie privée, dans votre travail.
  • L’innocence : elle est liée au renouveau, au printemps. 
  • La bienveillance : tout à coup on est beaucoup plus patient, beaucoup plus à l’écoute. On va à la rencontre des choses. Il y a beaucoup de curiosité. C’est une période où effectivement on aime bien aller fouiner aller faire les recherches sur le web. Ce moment où on aime bien sortir et aller faire les magasins. On est curieux, on  pose des questions.  
  • L’espièglerie : avec l’archétype de la jeune fille. On est plus joueuse et enjouée. 
  • La poussée de vie et d’énergie en nous qui nous fait nous sentir bien également et marque la montée du désir sexuel et du désir émotionnel. C’est la montée de cette énergie qui donne envie de faire un peu plus de folies de son corps par rapport à celle de la semaine précédente, au moment des règles.
  • La positivité : on se sent aussi très très très positive. On voit les choses qui arrivent sous un angle qui ne nous freine pas.
  • La confiance en soi : en étant positive, on développe une estime de soi et une confiance juste. 

Voilà les pouvoirs naturels de la phase folliculaire, de la phase pré-ovulatoire qui se déroulent de la fin des règles jusqu’à l’ovulation ou en tout cas un ou deux jours avant l’ovulation. 

Sentir l’énergie de la phase folliculaire en soi

C’est un mouvement relativement puissant. On sent à l’intérieur de nous quelque chose qui est en train de surgir, qui monte. Il faut réussir à repérer cette différence entre une semaine où on était au fond du trou, où on ne voulait voir personne et où on avait mal partout. Et là tout à coup, ce regain d’énergie. 

C’est relativement caractéristique dans le cycle. Comme un stimulateur naturel que l’on a en nous de manière innée, qui nous abonde en motivation et inspiration. Ça ne dure que quelques jours durant le cycle menstruel, sans artifice et totalement lié à l’énergie de la phase folliculaire. Le désir est croissant, l’envie est de plus en plus marquée. On bouillonne de mettre en place les idées qu’on a eues lors des visions survenues au moment des règles.

C’est comme si on était équipée d’une espèce de propulseur, de turbo et tout à coup on avance.  Le top c’est qu’on a assez de carburant, assez d’essence pour mettre tout ça en place et plus encore. Cela déborderait presque si on n’y faisait pas attention. 

Se méfier de l’emballement de la phase folliculaire

Alors pourquoi se méfier ? 

La méfiance ne représente pas quelque chose de négatif, absolument pas. Cependant il faut réussir à contenir cette boule d’énergie pure. Vous devez ne pas tout donner en quelques jours, à ne pas tout disperser et à ne surtout pas s’éparpiller. C’est vraiment finalement le grand risque de la phase folliculaire. 

C’est une boule d’énergie en nous qui monte avec une telle envie d’avancer que l’on risque à cause de la curiosité, et particulièrement dans le domaine professionnel, de s’éparpiller et de se disperser, se détourner de certains objectifs. Il faut réussir à diffuser cette énergie sans tout donner sur quelques jours au risque de se retrouver à plat et nous éloigner des tâches et objectifs propices à cette période si puissante. 

Ne pas réussir à contenir notre énergie peut au final nous dévier de ce que l’on doit faire, de ce que l’on devrait faire, de ce qui nous rapproche près de notre objectif, de notre envie, de notre but ultime.

Cela repousserait certaines tâches au prochain cycle durant la nouvelle phase folliculaire pour se concentrer. 

Donc cette énergie folle est top, mais on se méfie de ne pas se disperser. On garde toujours en tête notre objectif final. 

3 Choses à savoir sur la phase folliculaire

Tout d’abord, vous avez des pouvoirs naturels en vous durant cette période de pré-ovulation.

À vous dans un second temps d’essayer de sentir l’énergie monter en vous en faisant attention aux signes. Et enfin la troisième chose méfiez-vous de l’emballement conféré par cette énergie folle. Faites attention à cette boule d’énergie qui monte en vous, qui a envie d’exploser tellement elle est énorme. 

Alors vous allez me dire mais comment on fait pour repérer tout ça ? C’est très simple, il n’y a pas cinquante solutions. Soit vous êtes une personne naturellement intuitive et vous prêtez énormément attention aux signes de votre corps, de votre vie, de votre esprit. Et vous allez sentir naturellement après vos règles cette énergie montante. Vous saurez la repérer, sauf que ce n’est pas suffisant. Vous ne pourrez pas dans le temps vous souvenir de ce qui s’est passé durant les cycles passés, ni savoir comment transformer cette énergie. Votre solution: suivre votre cycle au quotidien pour prendre conscience de votre cycle féminin en téléchargeant le tracker offert

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This