3 Limites business pour rester productive

par Business, Podcast

Se lancer dans un business demande beaucoup d’énergie pour avoir son premier client, ses premiers euros encaissés. Cela oblige les nouveaux entrepreneurs souvent à se mettre dans des situations parfois compliquées comme travailler des longues heures (adieu les 35 heures), accepter des échanges interminables par email avec les prospects et les clients. On finit par se retrouver débordé à l’affût du moindre euros et à satisfaire tout le monde au point de s’oublier. Pour vivre de leur passion, les entrepreneurs jettent leurs principes par la fenêtres. Ils oublient les limites business qu’ils voulaient respecter, un peu à l’image des nouveaux parents. Avant on pense qu’on ne va pas donner de tétines, les faire jouer avec des jouets éco-durable, etc. Puis une fois dans le bain on les oublie, on craque on fait tout l’inverse et on abandonne ses principes un par un, parce qu’on est dépassé.

En business c’est pareil. On pense aux limites à mettre dans son business, puis à peine confronté à la réalité on se jette dans les premiers pièges par peur de ne pas réussir à en vivre. Pourtant les limites dans un business, c’est ce qui permet de garder un cadre, de travailler avec les bons clients, ceux qui rapportent plus d’argent en travaillant moins. Et les limites dans un business sont importantes pour protéger votre énergie et être productive. Je vous partage donc 3 limites business que vous pouvez mettre en place immédiatement.

Rappel sur l’importance des limites dans un business

Il y a une chose à bien garder en tête : VOUS ÊTES LA BOSS !

Vous vous lancez pour vivre votre rêve, améliorer votre vie, profitez de vos proches, de vos enfants, de votre famille. Vous voulez être votre patronne pour travailler selon vos règles.

Alors, c’est à vos de les créer.

C’est à vous de fixer les limites.

Si vous ne les mettez pas en place, celles qui vous conviennent, alors ce sont les autres qui les mettront pour vous.

Votre conjoint, vos partenaires, vos clients (leurs limites, c’est pas de limites) fixeront les limites pour vous !

Leurs limites vont forcément vous déplaire et vous frustrer.

Et c’est exactement pour fuir les règles fixées par les autres que vous ne voulez pas retourner au salariat, non ?

Alors, je vais vous aider à fixer 3 limites simples à mettre en place sans attendre.

Limite business n°1 : connaître son temps de travail réel

Le temps de travail fait partie des croyances erronées. Souvent, les mompreneurs que j’accompagne sont encore bloquées dans des horaires de salarié et elles pensent qu’elles peuvent travailler 35 ou 40 heures par semaine.

Elles n’ont pas conscience de la réalité de leur temps de travail facturable effectif.

Elles n’ont pas réalisé la totalité des tâches et se mettent de multiples objectifs.

Au final, elles essaient de faire rentrer 60 heures de travail dans une vingtaine d’heures réelles.

La plupart du temps, les entrepreneuses ne prennent pas en compte les temps morts :

  • les temps de repas;
  • les vacances qui durent souvent plus que 5 semaines par an;
  • les jours fériés;
  • les maladies des enfants;
  • votre propre maladie;
  • le temps de trajet école;
  • les temps pour soi;
  • etc.

La liste peut continuer ainsi encore et encore.

Elles oublient de déduire tous les temps morts.

Et vous ?

En comparant le temps de travail réel disponible et les tâches que vous essayez de réaliser, vous vous apercevez que cela ne rentre pas.

En faisant ce travail, vous comprendrez, qu’il ne faut garder que les tâches indispensables à votre business, celles qui permettent d’atteindre votre objectif principal.

Pour le reste, il suffit de faire un choix : supprimer ou repousser à plus tard.

Il y a également la possibilité d’automatiser certaines tâches.

Si vous êtes comme un grand nombre de mes clientes, vous êtes peut-être confrontée à la technique. Cela peut vous empêcher de mettre en place des process automatiques.

Mon conseil : choisissez un outil et laissez les autres de côté même s’ils paraissent mieux après coup. Cela prend du temps de maitriser les outils, alors allez-y un par un en fonction de votre besoin.

Limite business n°2 : planifier 2 grandes tâches maximum par jour

D’expérience, c’est très difficile de faire plus de 2 grandes missions par jour.

Je parle de 2 priorités dans la journée comme enregistrer des épisodes de podcast et non de passer 2 coups de fil pour prendre un rendez-vous.

En vous fixant 2 grandes tâches maximum, vous vous rendrez vite compte que c’est un vrai challenge et que vous n’aurez pas le temps de faire autre chose.

Chaque priorité peut se découper en plus petites étapes, mais vous vous concentrez uniquement sur l’accomplissement de cette priorité.

Avec la vie dense de maman et d’entrepreneuse, mettre 3 priorités à son agenda est déjà trop. Si vous souhaitez en ajouter une troisième, je vous conseille de mettre une priorité perso.

Ainsi comme dans l’article sur le self-care comme stratégie business, se mettre en premier dans son agenda est une excellente manière de prendre soin de soi pour être productive.

Mettez-vous en priorité dans votre agenda puis fixez 2 limites business qui vous font avancer vers votre objectif.

Limite business n°3 : mettre un timer pour ne pas s’éparpiller sur les réseaux et limiter les e-mails

Les réseaux sont le gouffre du temps par excellence !

Ils peuvent vite vous bouffer une demi journée en un clin d’œil.

Pourtant développer votre engagement et apprendre des stratégies visibilité font partie du job de l’entrepreneuse.

C’est là que le timer rentre en jeu. Fixer 20 minutes, 30 ou même une heure si vous le voulez, mais mettez un timer.

Pendant ce temps, commentez, likez, échangez en DM avec les gens. C’est le moment d’être active pour engager votre audience et développer votre communauté.

Dans ce temps, on n’inclut pas le temps de créer des posts, des reels ou des stories.

On est toutes pareil ! On scroll, on scroll, on regarde des reels pendant des heures, des stories et on est finalement inactive. C’est dommage.

Quitte à être sur les réseaux, autant engager la conversation et faire grandir sa visibilité.

Quant aux e-mails, c’est pareil. Limitez-vous à deux ou trois visites de votre boîte mail par jour. Le reste du temps, fermez-la. Mettez de nouveau votre timer pour ne pas vous perdre en échanges inutiles.

Une autre astuce pour une boite mail saine : désabonnez-vous des newsletters que vous ne lisez jamais, car cela prend du temps de supprimer ces e-mails, en plus c’est bon pour la planète.

Quelles limites business allez-vous mettre en place dans votre business aujourd’hui pour rester productive ?

À vous ! J’aimerais que vous me disiez quelle limite est la plus simple à mettre en pratique. Peut-être les trois ? Si vous avez d’autres limites à partager, donnez-les en commentaire ci-dessous !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This