Comment travailler sans to-do list ?

par Organisation, Podcast

Ça devient presque de notoriété publique, je n’aime pas les to-do lists !

Et aujourd’hui Judith me demande pourquoi je n’aime pas les to-do lists ? S’il y a un type de to-do que j’aime quand même ? Et ce que je conseille comme système de gestion des tâches à la place de to-do lists. Effectivement, aujourd’hui, travailler sans to-do list est presque impensable pour la plupart des entrepreneurs. Mais j’ai beau essayer, je peux lister, mais je ne coche jamais…

Comment travailler sans to-do list

À quoi servent les to-do lists ?

Oui, je vous pose la question à quoi elles servent à part nous rappeler la montagne de choses à faire dans une journée ?

Si Judith se demande pourquoi je n’aime pas les to-do, moi je me demande pourquoi les gens les utilisent alors qu’ils se plaignent de ne jamais en venir à bout ? Est-ce une forme de sado masochisme ? Se rassurer que leur vie n’est pas vide ? Valider l’idée que leur journée aura du sens ? Si oui, lequel ?

Bref, je n’aime pas les to-do car elles sont, selon moi, une liste interminable de non-rpiorités.

Le problème de la to-do c’est que bien souvent elle n’est pas orientée vers l’objectif à atteindre. On mélange appelé tata Janine pour son anniversaire au milieu d’enregistrer mes podcast du mois.

Et puis d’une journée à l’autre, on retrouve les même taches celles de la veille non cochées et celles à venir.

Cela apporter plus de confusion que de focus. Et cela éloigne de l’objectif final, car n’oublions pas que nous travaillons pour atteindre un objectif, au moins celui de gagner un certain chiffre d’affaires.

Donc, il y a des priorités des étapes à passer pour atteindre cet objectif.

Comment travailler sans to-do list ?

Alors comment faire pour travailler sans to-do list ?

Je vous recommande fortement d’établir des process détaillés, par écrit ou en vidéo. Et de batcher.

En réalité, pour de nombreux créateurs des contenus, les fameuses tâches à réaliser sont toujours les mêmes. Donc en ayant un processus, une procédure complète de votre création de contenu, plus besoin de liste de tâches.

En batchant cette création, donc en bloquant un certain créneau de temps, vous avez un bloc de temps dans votre agenda et vous suivez, répétez le processus de votre création de contenu.

Les process sont parfaits pour :

  1. ne rien oublier à faire et évoluer en fonction de votre activité
  2. permettre de déléguer certaines tâches facilement et permettre à votre prestataire de comprendre sans se perdre et oublier une étape.

Pour tout ce qui est rdv, c’est un rdv pas une tâche de to-do et les petites choses à faire perso ou pro sont des rappels.

Cela me permet donc de dire que la « to-do » que j’aime bien c’est celle qui concerne un process établi.

Mon système de gestion des tâches

En travaillant par blocs de deep work de 2 ou 3 heures en fonction de mon énergie quotidienne et de mon cycle, je regroupe un maximum de choses similaires pour gagner en temps et en efficacité.

Quand je travaille sur un projet pour lequel je n’ai pas de process, je crée une première ébauche en énumérant les étapes et les tâches pour chaque étape comme la to-do de l’étape. Je la perfectionne au fur et à mesure que le projet avance. Cela veut dire ajouter ou supprimer les tâches.

Alors pourquoi je n’aime pas les to-do list ?

Il y a un peu plus d’un an j’ai bossé en collaboration avec une personne pour la création d’un gros programme d’accompagnement business pour freelance. Cette personne fonctionnait avec une to-do géante de ce qu’il y avait à réaliser.

Au final, on n’a pas fait un quart des choses qu’elle avait noté parce que cela ne tenait pas debout. Le risque de la to-do est d’en ajouter sans cesse (ce qui s’est passé) sans se demander si cela va servir l’objectif final : contribuer à la transformation du client et à la vente du programme.

Au final, cela m’a convaincue que la to-do n’est pas l’outil adapté pour gérer ses tâches.

Créer des process, batcher selon son énergie cyclique et mettre quelques rappels pour les petites choses perso le tout dans un planning en fonction des deadlines me parait plus adapté que la to-do à rallonge non réfléchie.

***** Episodes en lien *****

Question d’origine posée par Judith du blog Maman S’organise

3 Limites business pour rester productive

10 Astuces pour gagner du temps au quotidien

Être productive,le secret enfin révélé
La formation Digital Cycle  pour s’organiser selon votre cycle féminin

***** Liens utiles *****
Instagram :https://www.instagram.com/peachies_podcast/Inscris-toi à la liste d’attente du Club BusiLess: https://peachies.fr/liste-attente-busiless  Suis ton énergie et ton cycle au quotidien pour mieux travailler :https://peachies.fr/suivre-energie/

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This